Devenir costumière
Notez !

Avant la réalisation, qui se fait sur mesure, la costumière propose au réalisateur ou au metteur en scène des modèles à travers des croquis assortis d’échantillons de tissus.

Au final, elle doit respecter les délais impartis : elle est organisée, réactive et capable de travailler dans l’urgence. Et ne pas dépasser le budget : s’il est serré, elle dénichera des fripes sur le marché de l’occasion et qu’elle adaptera avec ingéniosité.

Métier donc artistique et manuel, il demande de la créativité mais aussi de la minutie : le résultat final doit résister à des zooms de la caméra qui pourraient dévoiler des défauts. La costumière doit aussi être sensible à la psychologie des personnages pour fournir un habit dans lequel les comédiens se sentiront bien et pour servir la mise en scène.

Un spectacle historique nécessitera des recherches documentaires préalables : quelle était la mode de l’époque : coupes, couleurs, tissus ?

De bonnes qualités relationnelles sont nécessaires pour s’adapter aux comédiens, gérer des relations avec les fournisseurs et éventuellement mener une équipe de confection.

C’est un métier du spectacle par ses fréquents déplacements hors de l’atelier, ses horaires décalés et son statut d’intermittent.

Les formations dans la couture

Même s’il existe un CAP des métiers de la mode et un diplôme des métiers du spectacle spécialisé niveau bac, un niveau bac + 2 est préconisé : BTS design de mode, textile et environnement option mode ou DMA (diplôme des métiers d’art) option costumier-réalisateur.

Deux Ecoles Supérieures publiques réputées existent à Lyon et à Strasbourg. Il existe aussi la voie des écoles de stylisme.

Perspectives de carrière de la costumière

L’expérience aidant, la réputation se faisant, une bonne professionnelle peut accéder au titre de « costumier-créateur » où le caractère artistique du métier prend toute sa valeur. Une consécration qui peut par exemple ouvrir les portes de la « Comédie Française ».

Pour compléter son activité d’intermittent, ou par passion, la costumière peut élargir son travail à la confection des robes de mariées, de soirées ou autres vêtements.

Sites web utiles

Fiche Rome Pôle emploi – métiers du costume et de l’habillage : http://www2.pole-emploi.fr/rome/pdf/FEM_L1502.pdf

Page wikipédia – métier de costumier : http://fr.wikipedia.org/wiki/Costumier

Témoignage vidéo d’une costumière : http://www.lesmetiers.net/orientation/p1_193763/costumier-habilleur

Laisser un commentaire

Fermer le menu