Devenir technicien en études et économie de la construction
Notez !

Le titulaire de la qualification de Technicien en études et économie de la construction est amené à exercer de nombreuses activités, dans le domaine du bâtiment. Il peut exercer le rôle de Dessinateur DAO (Dessin Assisté par Ordinateur) en cabinet de maîtrise d’œuvre ou en bureau d’études techniques. Il participe donc à la production des dessins nécessaires à la réalisation des projets de construction. Le technicien en Etudes et Economie de la Construction est aussi amené à réaliser des missions de métreur ou de technicien d’étude de prix en cabinet d’économiste de la construction ou en entreprise. En outre, le technicien peut être chargé du suivi des travaux dans les entreprises de petite taille et/ou collaborer à la préparation de l’exécution. L’économiste de la construction intervient dans toutes les phases de la construction, du projet à la réalisation du bâtiment, en passant par la programmation et la conception. Il doit savoir s’adapter aux nouvelles techniques du bâtiment pour faire face à toutes les situations et à toutes les exigences.

Pour résumer, le Technicien EEC peut être amené à exercer des activités relevant :

  • du métré sur plans
  • de l’étude de prix
  • du relevé et de la mise au net
  • de l’élaboration et la mise en forme de documents graphiques et écrits
  • de l’assistance à la coordination de travaux (gestion des interventions, des interfaces…)
  • des relations entre les personnes concernées par le projet
  • de la préparation et du suivi des dossiers réglementaires
  • de la préparation, de l’organisation et du suivi de chantier
  • du relationnel avec le client

Autant dire que le métier de technicien en études et économie de la construction est riche et varié!

Les formations pour devenir technicien en études et économie de la construction

Du bac pro au master

Plusieurs possibilités formations existent pour accéder au métier de technicien EEC. Celles-ci vont du niveau Bac au Master. La rémunération et les responsabilités sont donc différentes selon le diplôme. Le premier diplôme en économie de la construction est le bac pro technicien du bâtiment, études et économie.

Après le BAC

Après le baccalauréat, de nombreuses formations sont compatibles avec le métier, en voici quelques exemple.

bac + 2

  • BTS Etudes et économie de la construction (BTS EEC)
  • DUT Génie civil
  • Technicien(ne) supérieur(e) du bâtiment en économie de la construction

bac + 3

  • Licence pro bâtiment et construction spécialité chef de chantier
  • Licence pro bâtiment et construction spécialité économie de la construction
  • Licence pro bâtiment et construction spécialité économie de la construction en contexte européen

bac + 5

  • Master génie civil, urbanisme et aménagement spécialité génie civil, architectural et aménagement
  • Master pro mécanique, énergétique, génie civil, acoustique spécialité ingéniérie de la construction à haute qualité environnementale.

Toutes ces formations sont intéressentes dans la perspective d’exercer le métier. Il y a plusieurs moyens d’accéder à celles-ci. Par le biais d’écoles spécialisées notamment, ou par le biais de la formation à distance, très intéressante dans le cadre d’une reconversion professionnelle, entre autres.

La carrière d’un technicien EEC

Le salaire d’un technicien EEC se situe en général entre 1650 à 2000 euros brut/mois. Aujourd’hui, ce métier offre de nombreuses perspectives d’emploi, du fait du rôle-clé du technicien.

Pénurie d’économistes

Les entreprises du BTP et les cabinets spécialisés indépendants s’arrachent les économistes de la construction, ces spécialistes des prix serrés qui se font particulièrement rares. L’UNTEC (Union nationale des économistes de la construction), estime, par exemple, à plus d’un millier les besoins actuels en cabinet de ces professionnels.

En raison de l’augmentation constante des constructions, 45% de l’activité des économistes de la construction se concentre dans la région Île-de-France. à elle seule, elle comprend 330 cabinets faisant travailler 1 300 économistes de la construction.

Devant le manque d’économistes formés, les entreprises recrutent d’autres diplômés à bac + 2 du secteur du BTP, comme ceux du DUT génie civil, auxquelles elles apportent le savoir-faire en terme de chiffrage et la rigueur indispensable à l’exercice de ce métier.

Il est aussi possible de décrocher un poste dans le secteur public, au sein d’une collectivité territoriale, d’une préfecture ou d’un ministère. Dans ce cas, le candidat doit réussir un concours accessible sous certaines conditions (niveau de formation, notamment).

Liens utiles sur le métier de technicien EEC

FFB – Fédération française du bâtiment : www.ffbatiment.fr

UNTEC – Union nationale des techniciens économistes de la construction : www.untec.fr

Site édité par la fédération française du bâtiment (FFB) pour promouvoir la profession : www.lebatiment.fr

Site de l’observatoire prospectif des métiers et qualifications du BTP : www.metiers-btp.fr

Laisser un commentaire

Fermer le menu